L'industrie sud-africaine vent debout contre la toute nouvelle taxe carbone

Mise en ligne: 
18 juil. 2019
Source: 
Challenges

Chute des investissements, suppressions d'emplois, hausse du prix des carburants et de l'électricité... Dans un climat économique fragile, l'industrie sud-africaine craint le pire de la nouvelle taxe carbone, malgré son montant extrêmement faible.

En dépit de la forte résistance des gros émetteurs de CO2, l'Afrique du Sud, 14e pollueur au monde selon Greenpeace, est devenu le 1er juin le premier pays du continent à introduire une taxe carbone, entièrement à la charge des entreprises.

Cet impôt, qui existe déjà dans de nombreux pays comme le Canada, la Colombie, la France ou la Suède, vise à réduire les gaz à effet de serre, responsables du réchauffement de la planète.

Les ONG environnementales comme le Fonds mondial pour la nature (WWF) ont salué "une première étape significative", très rare dans un pays émergent, mais ont immédiatement regretté la faiblesse de la taxe.

Lire l'article dans son intégralité.
Catégorie: 
Média