Actualités

Protection inclusive

Le spécialiste de la microfinance, Ada, a migré son événement trimestriel, le «midi de la microfinance», sur Zoom, vers un format digital. Cela a permis de réunir 500 participants, dont 95% dans l’Afrique francophone et qui travaillent à 90% dans le secteur de la microfinance. C’est Paul II Singué, journaliste à Africa 24, particulièrement connu sur le continent, qui a accepté de participer à cette expérience et de servir de modérateur à cette discussion. Une première qui a permis à tous les acteurs de faire le point sur les conséquences de la crise du Covid-19: «Nous avons revu nos projets et nos priorités», estime Christian Baron, directeur des opérations d’Ada Luxembourg. La crise a touché différemment les pays et même les régions, et dès les premiers jours, le secteur s’est organisé pour échelonner les crédits, faire un moratoire pour certains, et établir un plan de continuité, avec une aide précieuse des outils digitaux.

À propos de cette actualité

Publié