Etude de cas

Ethiopie : Cas d’'école, mais peut faire mieux.

Présentation d’'une étude réalisée pour la coopération allemande (GTZ)
Télécharger 2 pages

Cette étude, commanditée par la coopération allemande (GTZ) en 2002, démontre qu’'une bonne législation en matière de microfinance peut inciter à la création d’'une fédération d'’institutions de microfinance, tel qu’'en Ethiopie avec l’'Association of Ethiopian Microfinance Institutions (AEMFI). Les avantages qui en découlent vont de la défense d'’intérêts communs (lobbying) à l'’offre de services attractifs et à la promesse d’'un soutien plus grand provenant des bailleurs.

Toutefois, les auteurs constatent que l’'AEMFI n’a pas trouvé un moyen d’'atteindre une autonomie financière durable et que le soutien des bailleurs reste indispensable.