Etude de cas

Populations non bancarisées et argent mobile aux Philippines

Les observations essentielles sur l’'utilisation de l'’argent mobile aux Philippines
Télécharger 8 pages

Cette Note délivre une série d'observations sur l'utilisation de l'argent mobile aux Philippines par les populations non bancarisées.

L'auteur met en exergue les points suivants :

1. La moitié des utilisateurs actifs d’'argent mobile ne sont pas bancarisés.

2. 26 % d'’entre eux sont pauvres et vivent avec moins de 5 dollars par jour (soit le seuil de pauvreté aux Philippines).

3. Les utilisateurs d’'argent mobile génèrent pour les opérateurs un revenu moyen par utilisateur supérieur de 40 % à celui de leurs pairs qui ne se servent pas d’'argent mobile.

4. L'argent mobile est un facteur de fidélisation vis-à-vis de l'’opérateur.

5. Le réseau de distribution est crucial : la probabilité qu’'un utilisateur intensif, qui effectue chaque mois quatre transactions ou plus, habite à moins de cinq minutes d’'un point de service est supérieure de 40 %.

6. Un utilisateur non bancarisé sur dix conserve 31 dollars (soit un quart des économies familiales) dans un porte-monnaie mobile.