Etude de cas

Des transferts productifs innovants (CASH+) au Mali

Une approche pour renforcer la résilience des ménages les plus vulnérables dans la région de Kayes
Télécharger 4 pages

Au Mali, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) expérimente l’approche des "transferts productifs" (CASH+), mise en oeuvre avec succès depuis 2014 dans d’autres pays, notamment d’Afrique de l’Ouest. Le programme, d’une durée de 18 mois, associe des transferts monétaires non conditionnels à la fourniture d’intrants en nature pour l’élevage (noyaux de caprins et aliments pour le bétail) au bénéfice de 750 ménages vulnérables, soit environ 5 300 personnes, de 36 villages de la région de Kayes. Le ciblage des ménages les plus vulnérables a été réalisé selon l’approche HEA (analyse de l’économie des ménages). Au sein des ménages bénéficiaires, les femmes sont les récipiendaires des transferts dans 99 pour cent des cas.