Commercialisation de la microfinance : Une expérience basée sur le modèle Grameen Bank aux Philippines.

Etudes de cas
Date de publication: 
déc. 2003
Auteur: 
Felloni, F. & Seibel, H.D

Concurrence ou coopération entre institutions de microfinance commerciales et institutions de microfinance à but non lucratif?

Cet article présente un exemple de "commercialisation" de la microfinance aux Philippines, dans le cadre d’'un projet de reproduction de l’'approche Grameen Bank.

Selon l'’idée initiale du projet, de modestes prêts devaient être fournis aux foyers les plus pauvres par des ONG et des coopératives. Finalement, ce sont de petites banques privées qui sont devenues les principaux partenaires du projet. Ces banques rurales se sont rendu compte que toute une gamme de services financiers pouvaient être octroyés aux foyers pauvres (prêts, épargne, assurance).

Cette incursion des banques n’a pas provoqué de "dérive" vers les clients non pauvres. Bien au contraire, alors qu’en règle générale, les clients des institutions de microfinance bénéficient de services financiers stricto sensu, les clients des banques ont eu l’'avantage de se voir offrir des services additionnels et des services financiers moins coûteux. Mais en revanche, pas de taux d'’intérêt significativement plus bas.