Gestion des risques agricoles par les petits producteurs. Focus sur l'assurance récolte indicielle et le warrantage.

Etudes de cas
Date de publication: 
mai. 2011

Intérêts et limites de ces deux outils.

A partir de neuf études de cas réalisées dans cinq pays (Ethiopie, Kenya, Inde, Malawi, Tanzanie), ce rapport analyse les intérêts et limites de l'assurance récolte indicielle et du warrantage (une technique de crédit qui se base sur une garantie constituée par un stock de produits agricoles susceptibles d’'augmenter de valeur).

Les auteurs soulignent que le warrantage se révèle d'avantage un outil permettant de spéculer sur la hausse des prix durant la saison, ce qui potentiellement peut augmenter l’'exposition des producteurs au risque prix. Quant à l'’assurance indicielle, de nombreux éléments (perception du risque de base, montant de l'’investissement initial, etc.) viennent freiner le développement de ce produit, et donc sa capacité à couvrir largement les risques climatiques pour les producteurs.

Néanmoins, le warrantage facilite l’'accès des petits producteurs à des lieux de stockage de qualité et aux marchés. En améliorant la qualité du grain vendu et en facilitant les ventes groupées, le pouvoir de négociation des producteurs s'’en trouve renforcé. L’'assurance climatique indicielle peut permettre un meilleur accès au crédit. Par conséquent, elle peut avoir un effet levier sur les investissements techniques et le développement de nouvelles cultures que les producteurs n’'auraient pas choisies sans cette sécurisation.