Le financement participatif et l’aide publique au développement : état des lieux et enjeux

Publications diverses
Date de publication: 
sept. 2017
Auteur: 
Raguet, A. & Le Teno, H.

Nouvelles opportunités liées à l’essor du financement participatif, en particulier à destination des pays du Sud

Cette étude vise à mettre en lumière l’essor de la finance participative, et son articulation avec l’aide publique au développement. Elle fournit un panorama concis des législations existantes en la matière, et des montants générés par ce type de financement. Elle permet notamment de comprendre le rôle potentiel que la finance participative pourrait jouer en Afrique, et les opportunités et risques que cela présente pour les bailleurs de fonds.

L’étude fait ressortir les points clés suivants :
  • La finance participative est une industrie innovante en forte croissance. Certaines projections estiment que les volumes mobilisés pourraient avoisiner 1.000 Md$ en flux annuels d’ici 2020 au global dans le monde.
  • La finance participative mobilise des petits montants unitaires, et peut donc paraître en premier abord inadaptée ou étrangère à l’univers des bailleurs de fonds internationaux. Néanmoins, certains bailleurs ont réalisé plusieurs projets pilotes, sur tous les segments de la finance participative, et sur une large variété de secteurs (énergie, agroécologie, PMEs, start-ups, social, etc.).
  • Un panorama réalisé sur 4 pays (Cameroun, Sénégal, Kenya, Tunisie) nous indique qu’une approche régionale sur l’Afrique est nécessaire mais non suffisante. L’adéquation aux contextes locaux (maturité et particularités du système bancaire local, diversités culturelles, maturité digitale pour les services bancaires, etc.) est la clé pour sélectionner ou soutenir les bons outils et les bonnes approches.