Réflexions du CGAP sur l’'introduction en bourse de Compartamos : Une étude de cas sur les taux d'’intérêt et les profits de la microfinance

Etudes de cas
Date de publication: 
jun. 2007
Auteur: 
Rosenberg, R.
Publié par: 

Analyse des questions soulevées par le passage des activités de la microfinance à une entité à but lucratif

Cette Note Focus livre les réflexions du Groupe Consultatif d'Assistance aux Pauvres (CGAP) sur la mise en vente le 20 avril 2007 par les actionnaires de Compartamos, une institution de microfinance devenue une banque, de 30% du capital existant sur le New York Stock Exchange et le Mexico Stock Exchange. A l'époque, cet événement avait soulevé de nombreuses questions dans le milieu de la microfinance, à cause des profits colossaux perçus par les actionnaires.

La note est centrée sur trois questions majeures soulevées par l’'événement Compartamos :

1. Les subventions versées à Compartamos lors des premières années de lancement ont-elles servi à enrichir les investisseurs privés?

2. Les profits exceptionnels de Compartamos et les taux d'’intérêt élevés sur lesquels ils reposent sont-ils justifiables eu égard à la mission sociale poursuivie par la compagnie et sont-ils cohérents avec les objectifs de développement de ses principaux actionnaires?

3. L'’introduction en bourse change-t-elle la gouvernance de Compartamos d’'une manière qui rend plus difficile le maintien d’'un équilibre entre les objectifs sociaux et les objectifs commerciaux, en particulier lorsqu'’il faudra choisir de privilégier les intérêts financiers des actionnaires ou ceux des clients?

Pays: 
Mexique