Publication

Le partage du marché formel de crédit entre institutions de microfinance et banques.

Possibilité d’'une zone de marché où coexistent les institutions de microfinance et les banques.
Télécharger 26 pages

Dans cette étude consacrée au partage du marché formel du crédit entre institutions de microfinance et banques, l'auteur commence par démontrer comment l'’anticipation d'’un coût effectif élevé est un critère de sélection entre institutions de microfinance (IMF) et banques par les emprunteurs. Il essaie ensuite de caractériser le partage entre IMF et banques en se fondant sur leurs technologies, notamment leurs stratégies de "monitoring " et la taille optimale du montant de prêt compatible avec leur structure de coût de court terme.

L'auteur démontre la possibilité d'’une zone du marché du crédit où coexistent les IMF et les banques (chevauchement) ainsi que la possibilité d'’une configuration où, malgré l'’émergence des IMF, demeure un gap architectural : une zone de marché où les montants demandés sont trop élevés pour les IMF et trop faibles pour les banques. Une telle situation suscite l’'émergence de structures de microfinance de plus grande taille ou la restructuration de la banque en vue d'’une extension et se situe au cœur de la dynamique sur le marché formel du crédit.