Publication

Le financement des institutions de microfinance : le chemin vers l’investissement privé

Les avantages et les inconvénients des mécanismes actuels de financement de la microfinance
Télécharger 13 pages
Cet article analyse le besoin des institutions de microfinance (IMF) de mobiliser de plus en plus de capitaux privés et décortique les difficultés et les opportunités que ce processus peut engendrer. Les auteurs démontrent les effets pervers des financements à but non lucratif sur le secteur de la microfinance : 1. découragement des investisseurs privés ; 2. dépendance des IMF, même celles qui ont atteint l’âge adulte, aux subventions ; 3. des effets négatifs sur la qualité de la gestion et sur la crédibilité. Les auteurs abordent ensuite les barrières que rencontrent d’éventuels investisseurs privés : 1. l’absence de catégorisation claire des investissements en microfinance ; 2. les réglementations locales ; 3. les risques liés au secteur : risque de change, risque de transfert, implantation dans un pays étranger. En conclusion, les auteurs soulignent que si le secteur veut attirer les investisseurs potentiels, il doit démontrer que le marché visé est solide et que la seule manière de l’aborder consiste à proposer aux pauvres des services financiers adaptés et à bas coûts.