Publication

Réglementation en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme : implications pour les intermédiaires financiers servant une clientèle à faible revenu

Quel est l'impact des mesures prises pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sur les institutions de microfinance (IMF)?
Cette Note Focus résume ce qu’implique, pour les institutions de microfinance, la mise en place d’un cadre international de lutte contre le blanchiment des capitaux (LBC) et le financement du terrorisme (FT). L’instauration d’une nouvelle réglementation ou le durcissement des mesures en place pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme risque d’avoir un effet imprévu et indésirable, à savoir limiter l’accès des personnes à faible revenu à des services financiers formels. Pour éviter cet écueil, la note préconise d’appliquer les nouvelles mesures de façon progressive, d’opter pour une approche de la réglementation fondée sur le risque et d’autoriser des exemptions aux règles pour les catégories de transactions à faible risque.