Publication

La complémentarité des banques et des microbanques dans une approche de la comptabilité des flux et des stocks.

Les institutions de microfinance et les banques sont structurellement et fonctionnellement complémentaires.
Télécharger 31 pages

L'objectif de ce rapport est de démontrer les relations complémentaires entre les banques officielles (les banques) et les institutions de microfinance (les microbanques) dans une approche de la comptabilité des flux et des stocks.

L'auteur explique que les banques officielles accommodent conjointement avec les microbanques les demandes de financement des coùts de production des firmes et des microfirmes jugées solvables dans les pays en développement (PED). 

Dans les économies contemporaines des pays les moins avancés, le système bancaire est à deux paliers avec une structure atypique: l'un constitué par la Banque Centrale qui harmonise l'ensemble du système de paiement, l'autre constitué de deux catégories de banques. La première catégorie est constituée des banques commerciales officielles (les banques) et la deuxième des banques de facto (les microbanques). Les banques et les microbanques jouent un rôle central dans le processus macroéconomique de production des revenus en coordonnant conjointement les anticipations et les actions des différents secteurs économiques des PED.