Publication

Statut juridique, gouvernance et performance des institutions de microcrédit : Une étude empirique sur les données du MIX

Les coopératives ont tendance à être moins performantes que les sociétés privées et les ONG
Télécharger 65 pages

Cette étude a pour objet de tester l'’incidence du statut juridique des institutions de microcrédit - coopérative, société privée ou ONG - sur leur performance économique et financière.

Les tests empiriques réalisés sur un échantillon de 199 institutions montrent que les coopératives ont tendance à être moins performantes que les sociétés privées et les ONG. Aucune différence significative n’'est constatée entre les sociétés privées et les ONG.

Au sein de chaque catégorie d'’institutions, trois points essentiels peuvent être soulignés :

1. La performance de la société privée est très sensible à toute modification de sa structure financière. En effet, l’'augmentation de l’'endettement ou de la collecte des dépôts s'’accompagne d’'une baisse de la rentabilité et de la productivité.

2. L'’endettement a un effet positif sur l’'efficience et l’'efficacité des coopératives.

3. Contrairement aux ONG et aux coopératives, la société privée est sensible au degré de richesse de sa clientèle cible et à la méthodologie de prêt utilisée. Ainsi, on constate qu’'elle doit arbitrer entre servir une clientèle pauvre ou être rentable.