Publication

Contrat de crédit, risque moral, sélection adverse et incitation à l'’effort pour le remboursement en microfinance

La prime à l'’effort améliore-t-elle le taux de remboursement ?
Télécharger 38 pages

Cet article veut démontrer que l'’instauration de la prime à l’'effort dans le cadre d'’un contrat de crédit peut être incitatif pour minimiser le risque moral et inciter l'’emprunteur à rembourser son crédit.

L'auteur souligne également qu'en proposant des contrats de prêts incitatifs caractérisés par un niveau de remboursement et un niveau d’'effort, l'’IMF peut également opérer une discrimination en incitant les emprunteurs à signaler leur type par le choix d’'un contrat.