Actualités

Microfinance islamique : une microfinance plus solidaire ?

Dans le monde, 31 % des adultes n’ont pas accès à des services financiers, soit 1,7 milliards de personnes. D’après le rapport du  Global Findex 2017, une partie de la population reste non-bancarisée pour des motifs religieux, estimant que les services proposés ne sont pas respectueux de ses croyances religieuses.

Les musulmans sont notamment exclus des services financiers pour ces motifs. À ce jour, près de 650 millions de musulmans vivent avec moins de 2 USD par jour. La microfinance islamique apparaît comme un outil d’inclusion financière des musulmans face à cette demande de solutions conformes aux principes de la charia.