Agents et détaillants

Les réseaux d'agents (ou détaillants) sont parfois employés par les banques et d'autres prestataires de services financiers pour atteindre un plus grand nombre de clients à un coût réduit par rapport à des succursales classiques. Ces réseaux peuvent utiliser des réseaux de distribution établis, comme les bureaux de poste ou les magasins de détail d’une chaîne ou être construits à partir de petits négociants ou autres magasins de détail indépendants. En général, les agents sont habilités à effectuer des transactions financières de type retraits, dépôts, transferts et versements d'argent pour le compte des banques, selon la réglementation en vigueur. 
 
Les réseaux d'agents offrent de nombreux avantages par rapport aux réseaux de succursales : ils vivent ou travaillent souvent à proximité des clients et connaissent donc généralement bien les membres de la communauté locale, les clients leur font confiance, et ils sont à même d'en attirer et d'en sensibiliser de nouveaux. Les agents qui font partie d'un tel réseau perçoivent une partie des frais de transaction et peuvent voir la fréquentation de leur propre commerce augmenter. 
 
Il existe néanmoins plusieurs points problématiques : pour être efficace, un réseau d'agents nécessite des volumes d'opérations et des flux de recettes suffisants. Les agents doivent recevoir une formation exhaustive et continue, et disposer de suffisamment de liquidités pour répondre à la demande. Il est également nécessaire d'effectuer un suivi des technologies et de les actualiser régulièrement, et une assistance doit être fournie en cas de panne d'un système. Enfin, les agents sont exposés aux risques de vol et doivent donc prendre des mesures pour assurer leur propre sécurité.
 
Les autorités de nombreux pays sont encore en train de mettre en place et d'affiner leurs mécanismes de surveillance réglementaire des réseaux d'agents, et bon nombre n'en sont qu'aux premiers stades de développement. Les réseaux d'agents évoluent parallèlement aux changements rapides que connaît le paysage de l'inclusion financière, et l'expérience acquise à ce jour dans plusieurs pays montre qu'ils sont très prometteurs pour étendre l'accès aux services financiers. 
Une femme reçoit un prêt. Photo de Wim Opmeer, Concours Photo de CGAP 2012