Actualités

Afrique Centrale: Banques, établissements de microfinance - Le grand carrefour

Du fait de plusieurs facteurs, ce secteur reste l'un des terreaux les plus fertiles aux activités de blanchiment de capitaux.

C'est le secteur incontournable par lequel finissent les différentes transactions visant à blanchir l'argent acquis de manière illégale. Les résultats de la toute première évaluation nationale des risques (ENR) publiés récemment confirment cette thèse en révélant que le risque est élevé pour les banques et des établissements de microfinance. «Le secteur bancaire présente une menace élevée de blanchiment de capitaux du fait de l'importance des flux financiers, de la nature et de la diversité des produits offerts. Le secteur de la microfinance regroupe 531 établissements toutes catégories confondues en juin 2017. Ce chiffre en lui seul constitue déjà une menace élevée de blanchiment de capitaux.