Etude de cas

Bolivie : Le capital-risque comme alternative.

Un exemple en Bolivie.
Télécharger 2 pages

Cet article tente de répondre à la question de savoir si le capital-risque peut être une réponse à la problématique du financement des activités rurales à travers un exemple en Bolivie.

Les populations rurales en Bolivie, comme dans bien d’'autres pays en développement, se voient exclues du système financier formel car les activités économiques rurales ne répondent pas aux critères bancaires classiques : unités trop restreintes ou insuffisamment structurées, capitaux et garanties matérielles insuffisantes, capital humain réduit, éloignement des centres commerciaux, infrastructures environnantes médiocres, etc.

Pourtant, ces exclus du système bancaire peuvent aussi faire preuve, à leur échelle, de “l’'esprit d'’entreprise” nécessaire pour développer les activités rurales qui sont les leurs (agriculture, élevage, pêche, foresterie, artisanat, etc.) et les insérer dans le circuit commercial.