Publication

Grandeur, déclin et regain de dynamisme du marché indien de la microfinance

Après avoir de plus en plus failli à sa tâche consistant à fournir à la vaste population du pays l’accès à des services financiers, le secteur financier indien vit à présent d’importants changements conduits par le régulateur. La présente Note revient sur les éléments qui caractérisent l'ascension, le déclin et le regain de dynamise de marché indien de la microfinance. Parmis les principales observations, on note les suivantes : 

  • La banque centrale indienne (Reserve Bank of India, RBI) a commencé à prendre de courageuses décisions visant à accélérer la prestation de services financiers à l’intention des 800 millions d’adultes vivant en Inde. L’augmentation des revenus a en effet provoqué une hausse considérable de la demande en services financiers.
  • Par le passé, les institutions de microfinance (IMF) intervenaient là où les banques indiennes bien établies avaient échoué. Bien qu’un mélange d’insuffisance de soutien réglementaire et d’opposition à l’échelon politique national ait gêné la croissance du secteur, grâce à l’intensification de ses activités, la microfinance a mieux contribué que tout autre modèle d’affaires à promouvoir l’inclusion financière.
  • Les élections de 2014 ont permis d’installer un gouvernement à parti unique stable pour la première fois depuis 30 ans, dont le programme de développement se concentre sur le secteur privé et sa capacité à fournir des services essentiels.
  • Simultanément, la banque centrale a reconnu que les IMF avaient un rôle clé à jouer dans la mise en œuvre de sa stratégie d’inclusion financière et, en 2014, a accordé pour la première fois une licence bancaire à une IMF, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’ensemble du secteur indien de la microfinance.

À propos de cette Publication

Par C. Etzensperger
Date de publication