Publication

Les prises de participation étrangères en microfinance sont-elles un obstacle au développement local?

Les prises de participation étrangère peuvent engendrer des situations à risque en termes de développement
Télécharger 32 pages

Ce support de discussion d'ADA tente de savoir si les prises de participation étrangères sont un obstacle au développement local.

D'après les auteurs, la détention de fonds propres par des étrangers et la gouvernance étrangère signifient souvent que les décisions d’'ordre stratégique et opérationnel d’'une institution de microfinance (IMF) sont prises par des entités étrangères. Cela peut nuire à la renommée d'’une IMF au niveau local et risque de l’'empêcher de se concentrer sur les problèmes locaux, de proposer ses services à une clientèle locale responsabilisée et ainsi d'’établir un marché financier et de développer un tissu économique local.