Publication

Antisélection et institutions de microfinance

Comment lutter contre l’'antisélection dans les IMF ?
Télécharger 15 pages

Cette communication a pour but de montrer que les institutions de microfinance (IMF) disposent d’'autres moyens de gouvernance plus performants que ceux utilisés par les banques (les taux d'’intérêt ou, entre autres, les apports personnels) pour amener les agents à honorer leur engagement.

Pour lutter contre l’'antisélection qui consiste à ne retenir que les projets les plus risqués en augmentant les taux d'intérêt comme le font les banques, les auteurs suggèrent aux IMF de proposer des contrats dynamiques. Le crédit futur est conditionné par le remboursement du crédit antérieur, ce qui s’avère un argument de taille pour inciter les agents à rembourser les crédits octroyés. Grâce à la contrainte d’'autopression, les agents honorent leur engagement pour prétendre à un financement futur.