Publication

Le paysage FinTech Togolais

Le Togo a des projets ambitieux pour faire de la numérisation un levier de modernisation de l’économie et de la société, et a créé des centres d’innovation pour soutenir le secteur des start-ups et mettre en place un environnement propice à l’innovation et à la R&D. Dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, le Togo a été classé meilleur réformateur de l’Afrique en 2019.

Facteurs clés pour que les FinTechs parviennent à stimuler l’inclusion financière : les efforts du gouvernement pour améliorer la culture financière et intégrer les FinTechs à ses stratégies de développement du digital ; l’offre de services de deuxième génération.

L’inclusion financière peut augmenter grâce aux FinTechs dans le cadre de partenariats avec les opérateurs historiques, d’une rationalisation des processus bancaires pour réduire les coûts, de l’utilisation de données alternatives et de la mise en place d’une réglementation efficace.

L’écosystème : 17 FinTechs, 10 + facilitateurs et partenaires de financement. Les solutions basées sur des applications sont la technologie dominante.

Tendances : les réformes concernant les entreprises ont amélioré les systèmes fiscaux et simplifié de ce fait le fonctionnement des PME, la digitalisation a introduit la rapidité (il faut par exemple quatre heures pour créer une entreprise en ligne) et des coûts plus réduits pour mettre en place une entreprise.

Défis : faible niveau de culture financière et d’éducation, faiblesse des revenus de la population, propension des start-ups à fonctionner de manière informelle, capacité limitée des start-ups à s’offrir des services de support.

À propos de cette Publication

Date de publication